Ostéopathe Toulouse

Glossaire

(T.O) signifie Terme Ostéopathique
(T.M) signifie Terme Médical
(T.P) signifie Terme personnel

GLOSSAIRE OSTEOPATHIQUE ET MEDICAL

All | # A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
There are currently 11 names in this directory
Blocage
(T.P) Blocage articulaire, terme visant à remplacer l'expression vulgaire "vertèbre déplacée" employée à tort par le grand public et dont l'expression la plus appropriée serait "restriction de mobilité articulaire". Ce terme consiste à désigner l'état d'"immobilité" plus ou moins complète d'une articulation, dont les causes les plus fréquentes sont la contracture des muscles péri-articulaires plus ou moins compliquée d'une adhérence intra-articulaire par effet dépressionnel. Ce blocage est souvent la conséquence d'un faux mouvement, d'un traumatisme ou une façon pour le corps de faire face à un déséquilibre postural en figeant mécaniquement, une partie du rachis par exemple, afin de lui permettre de compenser des attitudes posturales viscieuses en diminuant parfois l'effet de bras de levier.

Contracture
(T.M) Désigne l'état d'un muscle où un groupe plus ou moins important de fibres musculaires qui sont en contraction permanente et de manière involontaire, pendant une durée allant de quelques minutes à quelques jours voire quelques semaines. S'obtient soit aprés d'intenses courbatures, soit aprés un réflexe musculaire de défense consécutif à un traumatisme physique.

Dysfonction
(T.O) Une dysfonction ostéopathique correspond à une restriction de mobilité au niveau d'une articulation, bien souvent liée à une rétraction tissulaire au niveau d'un muscle (contracture) ou à une adhérence intra-articulaire.

Lumbago
(T.M) Désigne une lombalgie très aiguë avec d'importantes difficultés à marcher et se tenir debout voire parfois même à rester assis.
Cette affection peut durer entre 4 jours et 2 semaines selon qu'il y ait intervention ostéopathique ou non. Une seule position à peu près supportable : la position allongée genoux repliés. Cette affection correspond à une inflammation très aiguë des systèmes capsulo-ligamentaires et musculaires de la région lombaire. Elle se manifeste paradoxalement la plupart du temps après un mouvement ordinaire (comme se pencher devant son mirroir en se brossant les dents, se pencher pour ramasser quelque chose par terre, ou autre) dans un contexte de lombalgie plus ou moins déclarée. Classiquement l'observation face au patient montre une sorte de décalage latéral caractéristique entre la verticale passant par le ceinture pelvienne (le bassin) et la verticale passant par le centre de la ceinture scapulaire (les épaules). Ce décalage de ces deux ceintures provient de la contraction musculaire réflexe de protection mise en place inconsciemment par le corps afin de protéger les structures capsulo-ligamentaires et musculaires inflammées.
Paradoxalement la zone lombaire est très peu sensible à la palpation, seuls les mouvements et certaines positions sont extrêmement douloureux (se mettre assis, se relever de la position assise pour se mettre debout, etc...)

Conduite à tenir : rester au chaud, prendre rapidement rendez-vous chez votre ostéopathe. Ne pas forcer pour se redresser à tout prix afin de continuer votre activité car même si vous avez l'impression que la douleur s'estompe au mouvement, vous ne ferez qu'empirer l'inflammation ce qui augmentera le temps pour que cette inflammation disparaisse.

Nerf Médian
(T.M) Désigne le nerf issu du plexus brachial provenant des racines C5-C6-C7-C8-T1 et innervant une majorité des muscles de la loge antérieure de l'avant bras et de l'éminence thénar. Innervation sensitive des trois premiers doigts de la main. Son irritation est responsable du syndrome du canal carpien.

Péri-articulaire
(T.M) Désigne le fait d'être autour d'une articulation. ex: muscles péri-articulaires de l'épaule, muscles péri-articulaires d'une vertèbre. De tels muscles ont pour rôle en général de stabiliser l'articulation en contrôlant sa mobilité.

Péristaltisme intestinal
(T.M) Désigne les contractions rythmiques involontaires des muscles situés le long du tube digestif et qui permettent de faire progresser le bol alimentaire le long de ce dernier afin de réaliser la digestion.

Tendinite
(T.M) Inflammation d'un tendon, Cf. Tendinites.

Tension musculaire
(T.O) désigne le fait qu'un muscle soit "tendu" c'est à dire que son tonus soit assez élevé. Cela se caractérise par un muscle "noueux" raccourci. On peut également le définir comme étant le degrè avant la contracture musculaire. Et peut se comparer à la tonicité d'un muscle courbaturé.

Tension viscérale
(T.O) désigne le fait qu'un tissu inter-viscéral (épiploon, ligament, fascia) soit rétracté et entraîne, via les autres systèmes ligamentaires suspenseurs des viscères et organes, une traction sur les structures environnantes (côtes, vertèbres, diaphragme). Ces tensions viscérales causent le plus souvent des déséquilibres antérieurs (vers l'avant) qui tendent à positionner les épaules et le tronc en fermeture (épaules en rotation interne et tendance de la tête à être avancée par rapport aux épaules). Celles-ci troublent, par les déséquilibres musculaires ainsi causés, la physiologie des articulations du haut du corps et les impliquent le plus souvent dans les cervicalgies, les périarthrites scapulo-humérales, les dorsalgies chroniques, les maux de têtes. (Liste non exhaustive) Les causes de ces rétractions tissulaires inter-viscérales sont la sédentarité, les postures en fermeture (cercle vicieux), le stress, l'anxiété, les traumatismes abdominaux (coup, intervention chirurgicale, etc..).

Thrust
(T.O) Technique structurelle ostéopathique, se réalisant la plupart du temps sur une articulation et dont la caractéristique est de réaliser un mouvement de faible amplitude et de rapidité élevée afin de libérer une articulation de ses "blocages" d'origine intra-articulaire et musculaire. Cf. Techniques structurelles.

error: Content is protected !!